Grafik1

Sélectionnez votre langue

Venus directement de Neheim à l’invitation du Franz- Stock -Komitee, 50 Allemands ont entrepris du 8 au 11 juin 2023 un pèlerinage en France pour honorer la mémoire de Franz Stock, 75 ans après sa disparition. Pendant 4 jours, ils ont mis leurs pas dans ceux de l’enfant du pays en visitant à Paris et à Chartres les lieux où il a exercé sa mission de prêtre au service de la paix et de la réconciliation. Un programme dense qui permettait d’avoir une vision en accéléré de son apostolat en France pendant la seconde guerre mondiale.

Première étape : jeudi 8 juin en soirée, un récital d’orgue, spécialement composé par Carolyn Shuster Fournier, était proposé en l’église Saint-Jacques du-Haut-Pas où fut célébrée la messe d’inhumation de Franz Stock le 28 février 1948. Le groupe s’est ensuite rendu à pied rue Lhomond où se trouvait la Mission catholique allemande. Sur la façade, une plaque rappelle que c’est là que Stock recevait les familles des détenus quand il était aumônier des prisons du Cherche-Midi, de la Santé et de Fresnes de 1940 à 1944.

Seconde étape le vendredi 9 au matin : visite commentée en allemand du cimetière d’Ivry où furent enterrés, en présence de Stock, la plupart des résistants et otages fusillés au Mont Valérien. Des centaines de tombes soigneusement alignées qui racontent autant de drames provoqués par la guerre et que Stock a consignés douloureusement dans son Journal.

Changement de décor l’après-midi : pique-nique à Suresnes sur « l’Esplanade de l’abbé Franz Stock » située juste en face du Mémorial de la France Combattante – tout un symbole ! – En début d’après-midi, une messe présidée par Mgr Rougé, évêque de Nanterre, a été concélébrée sur un terre-plein du Mont Valérien. Puis le groupe est entré dans le lieu de mémoire consacré aux fusillés : visite de la petite chapelle où patientaient les condamnés à mort avant leur exécution. Moment de recueillement devant les 5 poteaux où étaient attachés les condamnés. Déposés au sol, ils ont gardé les impacts de balles. A côté, deux cercueils ouverts qui évoquent ceux sur lesquels les condamnés étaient assis pendant leur transfert. Sur les murs, certains d’entre eux ont gravé un dernier message, quelques graffitis dessinés à la hâte, dans l’urgence des derniers instants de vie. Un portrait de Franz Stock est exposé sur une balustrade à côté de photocopies de ses carnets où il consignait les noms des fusillés et la date de leur exécution. Puis le groupe descend en silence vers la clairière des fusillés. Instant d’émotion et de recueillement. Dans ce champ clos de la mort, les regards se perdent dans les frondaisons pour essayer de comprendre ce qui s’est joué là. Au pied du mât où flotte le drapeau français, une immense dalle de grès rouge établit le bilan sinistre de ces exécutions de masse. Chacun des participants y dépose une fleur en hommage aux victimes, une façon de conjurer cette violence aveugle et de rejoindre Stock dans son combat pour la paix et la réconciliation entre les peuples. La journée se termine par une rapide excursion en car pour découvrir les principaux monuments de Paris.

 

2023 06 123 GROUPE ALLEMANDS

 

 

2023 06 13 CLAIRIERE DESX FUSILLES

 

Samedi 10 juin : Départ pour Chartres. En rejoignant le Séminaire des Barbelés au Coudray, le groupe effectue un saut dans l’espace et dans le temps. Prisonnier des Américains à la libération de Paris, Stock a connu l’épreuve des camps à Cherbourg. Avec le soutien des autorités militaires et religieuses françaises, il a accepté de prendre la direction d’un séminaire pour ses camarades allemands prisonniers qui ont abandonné leurs études de théologie à cause de la guerre. Installé d’abord à Orléans, ce séminaire est transféré définitivement à Chartres en août 1945.

Le groupe découvre les lieux : deux vastes bâtiments en béton qui abritaient à la fois le dortoir, la salle d’étude/réfectoire et une chapelle décorée d’une fresque réalisée par Stock. En présence de M. Soulet, maire du Coudray, une cérémonie d’accueil est organisée dans la chapelle pour évoquer l’histoire du séminaire. Sur place, l’équipe de Chartres a aménagé un espace de restauration avec un buffet bien garni. En début d’après-midi, le groupe se met en marche vers Rechèvres. Un parcours de 7 km le long de l’Eure soigneusement balisé avec un service de voitures pour aider les plus faibles.

2023 06 13 EXTERIEUR SDB

En fin d’après-midi, le groupe se rassemble à l’église Saint-Jean-Baptiste où se trouve la sépulture de Stock. Dans l’église paroissiale, une messe solennelle animée par un groupe de jeunes est célébrée en présence d’une foule nombreuse. La cérémonie s’achève autour de la tombe de Stock. De nombreuses personnes s’attardent au pied de la stèle pour se recueillir une dernière fois et rendre hommage à cet homme de paix, venu d’Allemagne pour reposer finalement en terre de France.

2023 06 13 EGLISE RECHEVRE

Dimanche 11 juin : Français et Allemands se retrouvent une dernière fois dans la crypte de la cathédrale de Chartres pour une messe célébrée par Stéphane Jung, le président du Franz-Stock-Komitee. Une cérémonie en petit comité, dans la pénombre, une façon de prolonger ces instants d’intimité profonde qui ont marqué ces quatre jours de rencontre. Des liens nouveaux se sont tissés, des relations anciennes se sont intensifiées. Sous la figure tutélaire de Franz Stock, le chemin de la paix est plus que jamais renforcé.

Daniel Godard

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.