Les Amis de Franz Stock

Grafik1

 

Une messe de la nuit de Noël sera célébrée 24 décembre à 22h30 au « Centre Européen de Rencontres Franz Stock » dans la chapelle du « Séminaire des Barbelés », du Camp du Coudray 36 rue des Bellangères 28630 Le Coudray.

Cette Chapelle a été aménagée dans le bâtiment principal du bloc N°1 par des soldats allemands prisonniers de guerre. Le chemin de croix a été réalisé par l’un d’entre eux, Lothar Zenetti et la peinture du chœur de la main de Franz Stock.

Deux messes de Noël seulement y ont été célébrées par l’Abbé Franz Stock les lundi 24 décembre 1945 et mardi 24 décembre 1946.

Dans ces lieux 949 soldats allemands ont étudié la théologie de 1945 à 1947 et ont participé à leur retour dans leur pays à la réconciliation franco-allemande.

La soirée débutera par une veillée musicale à 22h15 suivie de la messe célébrée par le Père De Tilly.

Cette soirée sera animée par le groupe « Les 7 Alex » qui interprèteront avant et pendant l’office des chants de Noël traditionnels.

A l‘issue de ce temps de partage, des boissons chaudes seront proposées aux participants

Renseignements : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou au 06 15 17 52 14

Cliquez ici pour lire le Livret de messe face et dos

et ici pour Intérieur du livret de messe

La fête de la science s'est déroulée le samedi 13 et le dimanche 14 octobre 2018 dans le camp du Coudray et particulièrement dans les locaux du Séminaire des Barbelés. Un millier de visiteurs a pu ainsi s’intéresser à l’histoire et échanger avec les différents acteurs de la culture scientifique ou historique. Ci-dessous extrait du communiqué de Monsieur Djamel Hellal, chargé de Mission Scientifique du Centre Science de la Région Centre Val de Loire.

« Au village des sciences, le public a répondu présent avec 1100 visiteurs recensés. Ils ont pu découvrir des passionnés, s'initier aux nouvelles technologies, voyager dans l'histoire et l'espace, se sensibiliser au développement durable, s'émerveiller de la biodiversité locale et découvrir les nombreux acteurs de la culture scientifique. Ils se sont confrontés aux idées reçues en échangeant avec vous et ont eu aussi l’occasion de découvrir de nombreux projets pédagogiques et industriels. »

Pour voir l'affiche cliquer ici

La 7ème rencontre annuelle des Amis de Franz Stock et du Franz-Stock-Komitee a eu lieu cette année à Amiens du 10 au 12 octobre.Elle a permis aux participants d'échanger leurs expériences et de prévoir différents projets pour 2019. Ce fut, aux dires de tous, un échange amical et fructueux.

La nouvelle Université d’Amiens accueille Franz Stock

A la Citadelle d’Amiens, après de grands travaux de restauration, est installée désormais l’Université de Picardie- Jules Verne. Du 8 au 10 octobre, une grande exposition intitulée Franz Stock et la voie vers l’Europe s’est tenue, ainsi qu’une conférence sur le réconciliateur des français avec les allemands en collaboration avec l’Université et l’appui de Dominique Lemaire, adhérent amiénois.

Le 10 octobre, la conférence, avec Stéphane Chmelewsky, président des Amis de Franz Stock, Stéphane Jung, président du Franz-Stock-Komitee, Jean-Pierre Guérend, et le professeur Xavier Boniface, a rassemblé une belle audience. Deux personnes, qui ont rencontré Franz Stock pendant la guerre, ont donné des témoignages émouvants.

Cette citadelle est un lieu exceptionnel pour faire découvrir Franz Stock.

Construite par Henri IV, elle fut le dernier lieu de résistance à l'entrée des Allemands dans Amiens le 20 mai 1940. Des prisonniers faits au cours de la Bataille d'Amiens par l'armée allemande furent détenus à la citadelle. Pendant l'occupation, la citadelle fut un lieu de détention et d'exécution de résistants arrêtés par les Allemands. 35 résistants ont été fusillés.

affiche de l'exposition cliquer ici

Mercredi dernier 10 octobre, à Amiens une conférence a été prononcée par Jean Pierre Guérend.
Vous en trouverez le texte complet en Cliquer ici

Le 6 octobre 2018 , au Séminaire des Barbelés "Centre Européen de Rencontres Franz Stock" a été donné une lecture théâtrale de la pièce "Prélude de Paix" de Manuel Cordouan avec une mise en scène de  Emmanuel Ray  sur une musique de Jean- Sébastien Bach interprétée au violon par Jacques Bonvallet.
 Prélude de Paix
" Le sergent Martin, musicologue dans le civil est à la tête d'une escouade de poilus à l'automne 1918 en champagne.
Un soir le son d'un violon dans la tranchée adverse lui rappelle l'un de ses maîtres. Le soldat qui joue ne serait-il pas Fritz Kreisler, le célèbre violoniste et compositeur autrichien qu'il a entendu en concert? Bonnard et Renaud découvrent à leur manière la puissance pacificatrice de la musique...Les sonates et partitas de Bach deviendront le trait d'union entre les ennemis... Face à l'horreur de la guerre, quand  le divin rejoint, une sorte de rédemption est possible. C'est le Prélude de Paix"  Manuel Cordouan
 
Les cinq interprètes: Jacques Bonvallet le violoniste, Laurent Pesquet, Fabien Moiny, Emmanuel Ray, et François Kleitz
 20181015 INTERVENANTS
 
L'auteur: Manuel Cordouan et le metteur en scène: Emmanuel Ray
  20181015 lauteur et le scenographe
 
La photo du Prélude de Paix: livre en vente en librairie
20181015 Manuel Cordouan Prelude de Paix
 Jean Arthuis, plusieurs fois ministre est, aujourd’hui député européen et Président de la commission des budgets au Parlement Européen. 
A l'invitation du Mouvement européen, section Eure-et-Loir, il a animé le 25 septembre 2018 au Séminaire des Barbelés, "Centre Européen de Rencontres Franz Stock", une conférence- débat sur l'Europe et a évoqué le rôle de la France et l’identité européenne.
2018 10 10 ARTHUIS
Nous vous signalons le tout nouveau roman  "Harry et Franz"de Alexandre Najjar . (parution le 30 août 2018)
Il a souhaité que ce livre soit un hymne à la fraternité et à la réconciliation pour lesquelles  Franz Stock a ardemment  œuvré.
 
Vu tout récemment dans Famille Chrétienne ce qui suit

Qui ignore encore le nom de l’abbé Franz Stock ? Depuis l’ouverture de son procès en béatification, l’aura de ce prêtre catholique allemand, qui fut l’aumônier des prisons françaises sous l’Occupation, ne cesse en effet de croître, jusqu’à piquer la curiosité du monde culturel. Cet homme qu’on surnomma « l’aumônier de l’enfer », lui-même passionné de théâtre et de peinture, a, en effet, tout de l’étoffe d’un héros, mais d’un héros de l’ombre, paré seulement de la soutane de l’humilité ; un de ces acteurs discrets que Dieu réserve aux coulisses de l’Histoire, ou plutôt de l’éternité, qui se consuma d’amour avant de s’éteindre à 43 ans.

Inspiré de son amitié méconnue pour Harry Baur, un des plus grands acteurs français de l’entre-deux-guerres, incarcéré et torturé par les nazis, le nouveau livre d’Alexandre Najjar est un roman de la pesanteur et de la grâce, de la bêtise et de la saine ruse, de la brutalité et de la douceur. On y voit la sainteté en action, toujours prête à mettre les mains dans le cambouis et slalomant en beauté au milieu des champs de mines, mais sans jamais céder à la contagion du mal. Tout est affaire de prière, d’agilité, d’art... Un exercice de haute voltige, en somme, résumé dans cette phrase de feu : « Voici, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents et simples comme les colombes. » 

Dans un style sans emphase, Najjar ébauche une silhouette parfaite.

La première page s'intitule  Commémoration...
Deuxième page : des jours et des nuits
Troisième page: deux expositions...
Quatrième page: Trois expositions...